samedi 23 juin 2012

Le meilleur bootcut du monde


Jean Belem Bonobo (2009)/Tee shirt manches longues rouge Décathlon (2006)/Tee shirt vintage Abercrombie, déniché en 2006 sur Ebay/Aux pieds, baskets Gola modèle Harrier (anniversaire 2006)

En toute simplicité (ahem...).

En 2007, je remisais dans un carton mes jeans chouchou Comptoir des Cotonniers et Leola de Lee. Tout au fond de mon coeur, je ne pouvais m'empêcher de leur murmurer "A bientôt, peut-être...". Puis la grossesse  a laissé mon corps en jachère pendant quelques mois, et puis voilà, j'en ai eu marre de porter mes vêtements de grossesse, et puis j'en ai eu assez d'attendre. Un jour, la boutique Cache-Cache de Paimpol a la bonne idée de faire 50% sur ses jeans. Que je ne connaissais pas du tout. Et là, je tombe sur deux jeans AB-SO-LU-MENT bombesques, le Belem et un autre que la marque ne fait plus depuis, avec des broderies sur les poches. Trois mois plus tard, je les rachète une taille en dessous, et je les use jusqu'en 2009. Je me reprend le Belem, et c'est celui que je porte sur la photo. Depuis, sans rire, je n'ai pas réussi à trouver un jean qui me procure autant de plaisir et de réconfort. Il a une taille basse, mais pas trop, les bas de jambes un peu évasés, mais pas flare, les poches idéalement placées sur les fesses, les finitions sont correctes, et la décoloration tout a fait satisfaisante (au contraire du dernier Leola, qui présente une couleur uniforme, ouais, trop moche). Il ne bouge pas, ne se détend pas au bout de 24 heures et va sans broncher au sèche-linge. C'est mon jean-doudou. Celui que je mets quand je suis malheureuse, fatiguée ou frigorifiée (ou les trois en même temps).

Et il ne coûte que 49 euros 99.

Maintenant, c'est Bonobo qui le distribue. Je vais régulièrement vérifier qu'il le produise toujours. Je me retiens de ne pas faire de réserve.

2 commentaires:

  1. Pourtant, c'est un indispensable dans la vie d'une femme. Certaines pensent que c'est le fond de teint, moi c'est le jean. A+!

    RépondreSupprimer